PROJECT CODEPROJET CODE
TYPE
DESCRIPTIONAFFECTATION
LOCATIONLIEU
CLIENT
SQUARE METERSSURFACE

.

Le projet tire son identité de trois caractéristiques essentielles du lieu : _la couronne boisée en amont du site
_la route de Veyrier, axe d’entrée de la ville de Carouge,
_la falaise longée par l’Arve
Dans un processus de densi?cation fragmentée, le projet développe une agrégation de villas urbaines sur plan carré dis- posées en quatre rangées.
Entre-elles s’insinuent des espaces construits orientés vers la masse végétale.
L’association des pleins et des vides ainsi dé?nis forme ensemble.
Le nouveau quartier dessiné, peut adopter deux modes de lecture différentes :
_soit, comme un tissu d’unités individuelles
_soit, comme l’assemblage composite de quatre collectifs
Cet ensemble prend place aux marges d’une urbanisation chahutée à l’entrée de Carouge en introduisant et reproduisant une échelle déjà induite.
En proposant un front poreux, il cherche, en jouant sur la gradation des espaces publics, à établir un point d’équilibre entre urbanité et paysage.
Les échancrures des masses bâties tant dans le plan vertical que dans son installation horizontale fournissent des oppor- tunités d’aménagements extérieurs au moyen de jardins suspendus qui complètent l’articulation entre espaces extérieurs publics et espaces privés.
De plan égal, ces unités d’habitation de 17,50 mètres de côté varient en altitude pour atteindre, sur rue, l’échelle des bâtiments constituants du quartier.
Le centre de la parcelle est traversé par un cheminement piétonnier.
Chaque rangée de bâtiment repose sur un parking semi-enterré doté d’une rampe d’accès débouchant sur la route de Veyrier. Au pied et en tête de chaque rangée, se trouvent les espaces communautaires. L’ensemble des rez-de-chaussée s’élève à 1,20 mètre au-dessus du niveau du trottoir.
En suivant dans ses grandes lignes la trace des bâtiments existants, le nouveau complexe offre la possibilité d’un phasage qui permettra, au cours du chantier, de maintenir en place une partie des
habitants.
Le plan d’aménagement des modules carrés s’articule autour d’un hall allongé. On trouve à chaque étage trois à cinq apparte- ments. Tous béné?cient d’un balcon ou d’un jardin partagé. La hauteur référence de l’ensemble est de R+4, à l’exception des modules sur front de rue qui s’élèvent jusqu’à R+7 et des modules opposés (R+5) longeant la couronne boisée.
Les toitures, toutes accessibles, sont aménagées en terrasses et abritent les espaces communs des buanderies.
Le revêtement de la façade est constitué de panneaux en bois de type Parklex qui, respectant un standard unique, renforcent le jeu des pleins et des vides et donnent à l’ensemble une unité réduisant l’impact général de la composition.
Cette composition, sans allège ni imposte, détermine une enveloppe perméable à la lumière.
Les balcons, à disposition de chaque logement, prolongent ce jeu cadencé de respiration

img1