PROJECT CODEPROJET CODE
TYPE
DESCRIPTIONAFFECTATION
LOCATIONLIEU
CLIENT
SQUARE METERSSURFACE

CONCOURS POUR UN IMMEUBLE D’HABITATION, GENÈVE
" LA PART DU VIDE"

La part du vide. Augmenter et décomposer, en s’inscrivant dans un nécessaire processus de densification, écrire, à une autre échelle, une autre histoire du lieu, occuper ainsi la place sans la saturer.
Prolonger et relier, en ménageant dans l’épaisseur de l’îlot, un jeu de passages, une continuité de parcours, et, dans une morphologie commune, détacher les corps bâtis sans les distinguer.
Disposer et agréger le programme, en distribuant les logements, en périphérie de la lumière profonde d’une cour-jardin, et autoriser toute mutation future.
Englober et alléger, en définissant les logements comme autant de traversants, pour les insérer entre la peau minérale perforée d’une façade urbaine, et l’enveloppe bois d’une coursive ouverte. Assembler et protéger, en favorisant les rencontres, et les échanges, admettre contigüité et proximité induites par le collectif, pour proposer l’intimité abritée d’un cœur d’îlot.
Multiplier et moduler, les séquences, en jouant avec l’espace urbain, avec les gabarits donnés, leur différence, pour former ensemble en maintenant la part du vide.

CONCOURS POUR UN IMMEUBLE D’HABITATION, GENÈVE
" LA PART DU VIDE"

La part du vide. Augmenter et décomposer, en s’inscrivant dans un nécessaire processus de densification, écrire, à une autre échelle, une autre histoire du lieu, occuper ainsi la place sans la saturer.
Prolonger et relier, en ménageant dans l’épaisseur de l’îlot, un jeu de passages, une continuité de parcours, et, dans une morphologie commune, détacher les corps bâtis sans les distinguer.
Disposer et agréger le programme, en distribuant les logements, en périphérie de la lumière profonde d’une cour-jardin, et autoriser toute mutation future.
Englober et alléger, en définissant les logements comme autant de traversants, pour les insérer entre la peau minérale perforée d’une façade urbaine, et l’enveloppe bois d’une coursive ouverte. Assembler et protéger, en favorisant les rencontres, et les échanges, admettre contigüité et proximité induites par le collectif, pour proposer l’intimité abritée d’un cœur d’îlot.
Multiplier et moduler, les séquences, en jouant avec l’espace urbain, avec les gabarits donnés, leur différence, pour former ensemble en maintenant la part du vide.

03_HLFG