PROJECT CODEPROJET CODE
TYPE
DESCRIPTIONAFFECTATION
LOCATIONLIEU
CLIENT
SQUARE METERSSURFACE

CONCOURS D’IDEES POUR UN HABITAT INDIVIDUEL GROUPE
Genève 1995, avec Pierre Bouvier architecte

La maison au fond du jardin

Une maison entre murs, de murs à murs, de beaux murs, massifs, des murs pour diviser le sol mais des murs, aussi, pour assembler, rassembler - Entretenir des rapports de proximité, sans mitoyenneté et, à l'intérieur de ce collectif, de ce petit "grand ensemble", partager des services communs (jardin d'enfants, jardins ou bains publics) - Faire la nécessaire recherche de l'unité individuelle et, au-delà d'un bâti qui fixe le parcellaire, d'une volonté d'inscription dans le territoire.
Les maisons sont capables de conversion, interchangeabilité permettant à chaque volume de s'affirmer comme pleinement autonome.
Des volumes simples qui toujours trouvent leurs prolongements extérieurs (jardins, courettes, terrasses ou decks) - Des volumes simples qui autorisent l'accessoire, le catalogue contrôlé du (re-)vêtement - Une notion de choix qui se retrouve dans chacun des trois sous-ensembles internes, les salles d'eau, les chambres, les espaces de séjour.
L'usus de chacun décidera de son degré d'équipement, de son affectation (une chambre deviendra ainsi patio et une salle d'eau, buanderie), ou de sa dimension par l'ajout toujours possible d'une unité minimale d'habitation pour un ami de passage, là-bas, au fond du jardin.

CONCOURS D’IDEES POUR UN HABITAT INDIVIDUEL GROUPE
Genève 1995, avec Pierre Bouvier architecte

La maison au fond du jardin

Une maison entre murs, de murs à murs, de beaux murs, massifs, des murs pour diviser le sol mais des murs, aussi, pour assembler, rassembler - Entretenir des rapports de proximité, sans mitoyenneté et, à l'intérieur de ce collectif, de ce petit "grand ensemble", partager des services communs (jardin d'enfants, jardins ou bains publics) - Faire la nécessaire recherche de l'unité individuelle et, au-delà d'un bâti qui fixe le parcellaire, d'une volonté d'inscription dans le territoire.
Les maisons sont capables de conversion, interchangeabilité permettant à chaque volume de s'affirmer comme pleinement autonome.
Des volumes simples qui toujours trouvent leurs prolongements extérieurs (jardins, courettes, terrasses ou decks) - Des volumes simples qui autorisent l'accessoire, le catalogue contrôlé du (re-)vêtement - Une notion de choix qui se retrouve dans chacun des trois sous-ensembles internes, les salles d'eau, les chambres, les espaces de séjour.
L'usus de chacun décidera de son degré d'équipement, de son affectation (une chambre deviendra ainsi patio et une salle d'eau, buanderie), ou de sa dimension par l'ajout toujours possible d'une unité minimale d'habitation pour un ami de passage, là-bas, au fond du jardin.

01_WEB
01_HVDV