PROJECT CODEPROJET CODE
TYPE
DESCRIPTIONAFFECTATION
LOCATIONLIEU
CLIENT
SQUARE METERSSURFACE

WITH PIERRE BOUVIER, ARCH.

Un terrain en pente douce qui descend jusqu’au lac, vers l’ouest.
Posé sur le terrain, un grand deck de bois, rétablissant l’horizontale: le sol de la maison.
Sur ce nouveau plan, trois volumes, trois meubles porteurs et contenants, revêtus de trois différents types de bois correspondant à l’usage qu’ils proposent: le mélèze pour le garage, le chêne pour la cuisine, l’acajou pour la bibliothèque.
Entre ces volumes, et définis par eux, les espaces se succèdent, s’interpénètrent et suggèrent un emploi: entrée, cour, terrasse, vestibule, salle-à-manger, séjour et balcon, en une fluidité maîtrisée, se fondent dans une même logique spatiale, celle du parcours et de la vue: aucun mur, aucun poteau ne viennent s’interposer entre le panorama et l’habitant spectateur, intérieur et extérieur sont confondus.
En équilibre sur deux de ces volumes, un monolithe opaque, lourd et massif contient les chambres, protégées, introverties, donnant chacune à voir, à travers une ouverture singulière, le paysage devenu tableau, abstraction, décor.

AVEC PIERRE BOUVIER, ARCH.

Un terrain en pente douce qui descend jusqu’au lac, vers l’ouest.
Posé sur le terrain, un grand deck de bois, rétablissant l’horizontale: le sol de la maison.
Sur ce nouveau plan, trois volumes, trois meubles porteurs et contenants, revêtus de trois différents types de bois correspondant à l’usage qu’ils proposent: le mélèze pour le garage, le chêne pour la cuisine, l’acajou pour la bibliothèque.
Entre ces volumes, et définis par eux, les espaces se succèdent, s’interpénètrent et suggèrent un emploi: entrée, cour, terrasse, vestibule, salle-à-manger, séjour et balcon, en une fluidité maîtrisée, se fondent dans une même logique spatiale, celle du parcours et de la vue: aucun mur, aucun poteau ne viennent s’interposer entre le panorama et l’habitant spectateur, intérieur et extérieur sont confondus.
En équilibre sur deux de ces volumes, un monolithe opaque, lourd et massif contient les chambres, protégées, introverties, donnant chacune à voir, à travers une ouverture singulière, le paysage devenu tableau, abstraction, décor.

01_12